La porte des morts ou veyrine de l’église de St Aquilin


Dans le mur roman de l’église de St aquilin on peut voir une porte murée pendant la reconstruction de l’église au XVIe S .

Dans une église chrétienne la porte des morts désigne une porte donnant sur le cimetière, à St-Aquilin on trouve ce passage donnant sur le cimetière de la paroisse attenant à l’église, la présence de ce cimetière était encore attestée au XXe S.

Cette porte à St Aquilin est un passage plutôt réduit, il était possible de la franchir qu ‘en position horizontale, cela ne posait pas de problème pour passer le défunt. A l’issue de la cérémonie funèbre chrétienne le corps du mort était pris e n charge par les fossoyeurs au seuil de la porte, ils ne rentraient pas dans l’église. Ces fossoyeurs n étaient peut être pas de ‘’très bon chrétiens’’ puisque l’on peut penser que cette cérémonie semble être la survivance de rites païens du ‘’passage au travers ‘’ qui représentait le passage du monde des vivants à celui des morts.

Porte des morts à St-Aquilin

Selon certains auteurs ces portes des morts sont également appelées Veyrines et serait bien également les vestiges du rite de ‘’passage au travers’’ mais cette fois ci pour les vivants, malades, impotents,estropiés, dans un but de guérison, ils rampait dans ce trou pour renaître à la vie normale .

A la question : qu’est ce que la veyrine de St Aquilin signalée par le Dr Joseph Durieux ( note dans BSHAP 1918 janvier mars )? Serge Avrilleau répond dans une lettre du 23 octobre 2000  en donnant la définition d’une veyrine et termine sa lettre par cette phrase: « En définitive je pense qu’en attendant de plus amples informations on doit considérer la veyrine de St Aquilin comme un dispositif rituel de guérison hérité d’antiques pratiques païennes tolérées par l’Église jusqu’à la révolution. »

Porte des morts à St-Aquilin

——————————————

Définition de VEYRINE

====================================================

La porte des morts ou veyrine église de ChantePoule (ChanteGeline).

La porte des morts de la Chapelle de ChantGeline (grahal)

À la source du Salembre se trouve le petit village de ChantePoule commanderie Hospitalière de Chante-Géline en 1175, actuellement à cheval sur deux communes.

La porte des morts et à droite un enfeu. (grahal)

Dans le mur nord de son église on peut voir une porte murée qui donnait directement dans le cimetière encore présent actuellement. Cette porte était percée dans le mur roman qui est la partie la plus ancienne, vestige de la toute première construction.

Porte des morts ou veyrine, comme à St-Aquilin cette porte était peut être utilisée pour les deux usages décrits plus haut.

Remarquable appareil roman ( XIe S.? ), les pierres de taille sont en calcaire local avec de nombreuses inclusions de rognons de silex, les joints d’assemblage sont en terre sablo-argileuse. (grahal) . Mur nord de l’église de ChanteGeline


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.